Mémoire Commune (1978)

Mémoire Commune

Patrick Poidevin

  • Durée  : 85 minutes
  • Année de sortie :1978
Synopsis :

Un personnage, prenant directement à partie le spectateur, tente au travers de ses connaissances une réflexion historique sur la Commune de Paris de 1871. Une série de cinq tableaux retracent les grandes phases des événements.

D’abord vient l’analyse du second Empire, grâce à des photos, des maquettes, ou des personnages représentant symboliquement une couche sociale déterminée. Le narrateur ordonne ces éléments en y faisait intervenir les différents courants de pensée de l’époque. Ensuite, c’est la chute de l’Empire et la proclamation de la république, le 4 septembre 1870. Sur des textes de Jules Vallès, quelques acteurs évoquent l’événement dans le décor contemporain des grands ensembles de Bobigny. La troisième partie traite de la période octobre-mars 1871, pendant laquelle le peuple de Paris s’est senti, peu à peu, trahi par le gouvernement. Les informations officielles sont données par les moyens de communications actuels (presse, radio, télévision). Enfin, le 18 mars, c’est la journée révolutionnaire. S’inspirant des “jours de la Commune” de Bertold Brecht, des acteurs jouent l’épisode du “Canon de madame Cabet”. Le narrateur intègre l’action sous les traits d’un garde national. La cinquième partie intitulée : “Deux ou trois choses que je sais d’elle” évoque directement l’oeuvre de la Commune. Stylisée par un chantier sur le sable, et incarnée par une actrice, la Commune nous est montrée inventant, construisant et imaginant un monde meilleur… jusqu’à l’entrée des années de Thiers dans Paris. (Source Unifrance)

 


Fiche technique :

Réalisation : Patrick Poidevin
Scénario : Patrick Poidevin
Image : Guy Chabanis
Musique : Guy Khalifa
Montage : Marie-Françoise Coquelet
Ingénieur du son : Gérard Lamps
Production : Les Films Molière
Pays : France


Distribution :

Jean-Paul Wenzel  : La Mémoire collective
Florence Camarroque : La Commune
Et Roland Amstutz, Jean Badin, Jacques Bryland, Gérard Chaillou, André Marcon, Denise Péron, Josée Yanne, Michel Daoudi, Dominique Poulange