Les Reclusiennes 2021

Le festival des Reclusiennes fête la Commune les 8, 9 et 10 Juillet. Ça se passe à Sainte-Foy-la-Grande, en Gironde, à quelques kilomètres de Bergerac et la programmation est riche.

Si vous ne connaissez pas encore le festival @Les Reclusiennes à @SAINTE FOY LA GRANDE en Gironde, c’est le moment de découvrir le programme de cette nouvelle édition, engagée et nourrie : “Communardes et Communards. Il y a 150 ans, la Commune” du 8 au 10 juillet.

Le festival des Reclusiennes est un festival hors norme, qui colle à l’esprit de bastide de Sainte-Foy-la-Grande, un festival baptisé ainsi en souvenir du géographe libertaire Elisée Reclus, natif de notre commune. Il prend la forme de débats, d’ateliers, de films, de musique et d’expositions. 
Cette 9e édition du festival des Reclusiennes interrogera cette expérience de démocratie sociale qu’a été la Commune dans ses dimensions historiques, dans la place centrale qu’ont pris les femmes dans la Commune, dans l’imaginaire artistique qu’elle a développé et enfin dans son actualité au 21e siècle, de l’expérimentation territoriale au changement de modèle social. Communistes, anarchistes, gilets jaunes, nombreux sont ceux qui revendiquent l’héritage de la Commune de Paris. 150 ans plus tard, elle devient sujet d’actualité, à l’heure où les problématiques de la représentation et de la souveraineté populaires, de l’exercice du pouvoir, de la démocratie « réelle », directe et sociale, resurgissent dans le débat public.

JEUDI 8 JUILLET

11h00/13h00 – La Commune il y a 150 ans, à Paris mais aussi dans d’autres villes de France, au Japon…

Animateur de la table-ronde : Philippe Pelletier

avec Jeanne Vigouroux (Les Amis de Ste Foy), Les frères Reclus engagés dans la Commune

15h00/17h00 – Le Mythe de la Commune, imaginaire et réalité

Animatrice de la table-ronde : Jeanne Vigouroux

– Les artistes et la Commune (Juan Chica-Ventura)  

– La Commune et les chants révolutionnaires (Gaetano Manfredonia)

avec la participation de Calise, artiste interprète : Chansons de la Commune

17h00 – Inauguration des expositions

18h00 – Apéritif chanté

Avec la participation de Calise,  artiste interprète 

19h00 – La Commune de Paris vue par les Reclus (Elisée, Elie, Paul, Louise…)

Lecteurs : Nicolas Eprendre, Jeanne Vigouroux, Philippe Pelletier, Franck David et Anthony Boullonnois

21h00 – Repas de rue place de la mairie, concert de musique cubaine “Charanga Mestica”

Repas de rue autour de la mairie (entre 8€ et 12€ par personne)

~~~~~~~~~~~~~~~

VENDREDI 9 JUILLET

10h00/12h00 – Les héritiers de la Commune : de l’expérimentation territoriale au changement de modèle social

Animateur de la table-ronde : IESC (Institut d’écologie sociale et de communalisme)

– La commune du maquis du minervois (Guillermo et Suno)

– Le Rojava (Pierre Bance)

– Le Chiapas (Floréal Roméro, Daniel Salis Martinez)

12h30 – Repas

DE LA COMMUNE AUX (BIENS) COMMUNS : QUESTIONS ACTUELLES 

Animateur  de la table-ronde : Franck Cormerais (Université Bordeaux-Montaigne)

14h30/16h00   Table-ronde 1 – Propriété et finance au cœur des communs

·         Les communs et la propriété (Pierre Crétois, Philosophe, Université Bordeaux Montaigne)

·         Les communs et l’économie (Philippe  Béraud, économiste)   

·         Les communs et la finance : cryptomonnaies, automatiser la confiance pour se réapproprier la monnaie (Patrick Moreno, membre depuis 2013 de la Bitcoin Foundation)

16h30/18h00   Table-ronde 2 – Ecologie, santé et connaissance en commun

·         Communs et écologie (Jean-Hugues Barthélémy, philosophe, CIDES)

·         Communs et santé (Marie-Claude Bossières, médecin, expérimentation Plaine Commune)

·         Communs et connaissance : Guerre et paix (Jean-Max Noyer, Prof émérite, sciences de l’information) 

18h30 – Apéritif littéraire

Pierre Philippe, auteur de “Léo Melliet – Figure de la Commune de Paris, député du Lot-et-Garonne”

19h45 – Soirée cinéma au Cinéma La Brèche (entrée soirée 5€)

  • LOUISE-MICHEL : Comédie de Gustave Kervern, Benoît Delépine avec Yolande Moreau, Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde. Quelque part en Picardie, le patron d’une entreprise de cintres vide son usine dans la nuit pour la délocaliser. Le lendemain, les ouvrières se réunissent et …
  • LES DAMNES DE LA COMMUNE : Documentaire de Raphaël Meyssan. La Commune, ce grand souffle démocratique et populaire inscrit au fer rouge dans l’histoire de France, telle qu’on ne l’a jamais vue : un film unique, à l’esthétique et au dispositif étonnants.

~~~~~~~~~~~~~~~

SAMEDI 10 JUILLET

10h00/12h00 – La Commune féministe : le rôle des femmes dans la Commune

Animatrice de la table-ronde : Chantal Crenn et Lucie Mezuret

– L’engagement féminin (Chloé Leprince)

– La fabrique de la figure de Louise Michel (Sidonie Verhaeghe)

15h00/17h00 – Le rôle des minorités dans les mouvements de contestation et dans les révolutions

Animatrice de la table-ronde : Marie Poinsot

Les archives sur la place des étrangers dans la commune ( Musée de l’histoire de l’immigration)

– Les femmes sahraouies (femmes et immigrées un combat politique pour le Sahara Occidental)

– L’orchidée rouge

17h00 – Rencontre avec les communardes du Venezuela

18h00 – Synthèse créative des Reclusiennes

19h00 – Remise du prix des Reclusiennes 

20h00 – Soirée de clôture avec apéritif et soirée musicale 

  • repas africain préparé par Boury (10€). En extérieur : esplanade François Mitterrand.
  • La Fanfare ”Manguidem TafTaf” (« je m’en vais vite fait » en woloff, dialecte sénégalais). La FANFARE est constituée de 8 musiciens et une danseuse. Musiques festives avec des musiciens issus des musiques de jazz pour réchauffer l’ambiance (3 albums au compteur).

Et tout au long des Reclusiennes :

– Les expositions sur la Commune : fresque de l’artiste peintre Juan Chica-Ventura, exposition Vive la commune 2021, BD “La commune” de Bruno Loth, “portrait de communardes” de Danièle Mezuret, textes et livres rares sur la Commune.

– La Librairie des Reclusiennes, en partenariat avec la librairie de l’Hirondelle, la participation d’auteurs (dédicaces et signatures) et des Editions du Monde libertaire et des Editions libertaires.

– Le stand de l’IESC (Institut d’écologie sociale et de communalisme)

– Le bar des Reclusiennes